Entreprenariat : 7 Erreurs fatales à ne pas commettre

Entreprenariat

L’entreprenariat est devenu un facteur indispensable dans un monde où le marché du travail est en perpétuelle évolution. Le salariat est de plus en plus considéré comme un modèle trop rigide qui empêcherait les collaborateurs d’exprimer tout leur potentiel. C’est dans ce contexte que l’entreprenariat apparaît comme la voie de l’émancipation, une voie qui, en revanche n’est pas de tout repos. Découvrez dans cet article, 7 erreurs fatales à éviter.

Quels sont les avantages de l’entreprenariat ?

Avantages de l'entreprenariat

Avantages de l’entreprenariat

L’entreprenariat est l’action d’entreprendre, de créer et de mener à bien un projet. Il se définit aussi comme la faculté de créer de la valeur ajoutée à partir de ressources limitées. Aussi, vous devez savoir les exploiter afin de bien répondre à une demande exprimée par les clients.

Les entrepreneurs sont généralement à la recherche d’un environnement différent de celui d’un emploi classique. L’entreprenariat leur offre alors les avantages suivants :

La possibilité de gagner plus d’argent

Selon les études publiées, les entrepreneurs perçoivent leur premier salaire au bout d’un an. Cependant, si leur société se développe bien, le chef d’entreprise peut voir ses revenues augmenter très rapidement. Il peut ainsi obtenir un train de vie très confortable.

La liberté

Plusieurs salariés veulent se mettre à  leur compte car ils ne supportent plus les impératifs dus à leurs statuts y compris la hiérarchie. Ils veulent être libre de leur destinée. Plus besoin de supporter l’autorité et les ordres d’un supérieur.

Cependant, cette liberté entraîne une responsabilité. En effet, même n’étant plus subordonné à l’autorité, vous aurez de nouveaux impératifs. Ceux-ci sont liés à la gestion de vos partenaires, clients et à l’aspect administratif. Du coup, cette liberté peut vite devenir une contrainte en charge de travail et en responsabilité.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

Le challenge

L’entreprenariat à la capacité de stimuler l’économie et de créer de l’emploi. Celui qui veut changer le monde doit d’abord croire en lui-même, en ses capacités personnelles et au fait que c’est possible. En effet, son ambition lui donne l’audace d’agir, même confronté à l’incertitude. Qu’il s’agisse d’un changement modeste ou d’une révolution, l’ambition est souvent au cœur même de l’entreprenariat. Généralement, le chef d’entreprise a le goût de l’aventure, l’envie et le désir de se surpasser puis de prouver des choses ou encore son talent. Un entrepreneur aime relever des défis sans cesse plus grands pour dépasser ses limites et apporter plus de valeur à la société.

Comment se lancer dans l’entreprenariat ?

Se lancer dans l'entreprenariat

Se lancer dans l’entreprenariat

L’entreprenariat peut représenter une véritable prise de risque. Votre comportement face au travail va changer. Le salariat va connaître dans les années à venir une profonde mutation avec les millennials. Les longues carrières dans une seule et même entreprise se feront de plus rares. L’entreprenariat n’est pas une activité qui s’improvise, il s’agit d’un choix de vie. Cette activité va régir votre vie entière pour plusieurs années. Aussi, posez-vous les bonnes questions :

  • Dans quel domaine voulez-vous travailler ?
  • Êtes-vous prêt à faire tout ce qu’il faut pour réussir et même dans les situations de crise ?
  • Avez-vous une garantie financière sur laquelle vous reposer si jamais le projet échoue ?
  • Pouvez-vous investir votre temps personnel ?

C’est un investissement important en termes de ressources. Pour réussir dans l’entrepreneuriat, vous devez :

1. Avoir une pensée visionnaire

Le chef d’entreprise doit envisager l’avenir en dehors de son sillage habituel car c’est l’une des caractéristiques essentielles. Avoir une pensée au-delà du présent afin qu’une idée naisse, un projet qui sera par la suite construit et structuré pour devenir un jour une entreprise prospère. La création d’une entreprise passe par la volonté de satisfaire un besoin présent ou futur du client, d’atteindre un objectif et de réaliser un rêve.

Trouver une idée

Plutôt que de chercher ailleurs, vous pouvez réfléchir à partir de vos compétences et de ce que vous aimez faire. En effet, créer une affaire qui fonctionne, c’est répondre à un besoin. Et pour identifier ce besoin, il faut observer activement autour de vous. Essayez de vous poser certaines questions :

  • Quelles sont les tâches que vous pouvez réaliser sans difficulté et avec enthousiasme ?
  • Sur quels sujets vos collègues et amis vous demandent-ils de l’aide ?

Prenez en compte différentes pistes. Ne cherchez pas forcément à y répondre tout de suite. Bien au contraire, prenez le temps d’observer les difficultés et les solutions qui sont apportées actuellement. Ensuite, si vous trouvez une piste intéressante, passez à l’action en creusant le sujet. Pour cela, vous pouvez interroger les personnes concernées pour comprendre leurs besoins. Une fois que vous avez une première idée concrète de solution, testez-la.

Mettre son rêve en action

Entreprendre, c’est mettre en œuvre l’ensemble des aptitudes développées au fil des expériences. Vous devrez montrer l’exemple, rassembler vos collaborateurs et les motiver dans les moments difficiles. De la même manière que pratiquer un sport d’équipe vous apprend à travailler en groupe et à avoir l’esprit d’équipe, la réussite dans l’entreprenariat est collective.

Entreprendre, c’est également une manière d’aborder les problèmes. La plupart du temps, on entreprend un projet communautaire, une passion ou encore le développement d’un service. Ainsi, vous trouvez une solution innovante pour répondre à un besoin avant de la mettre en action.

2. Se projeter dans le futur   

L’entreprenariat, c’est avoir une dynamique et un état d’esprit porté vers l’action et la création. Cela, en cherchant à apporter des solutions à son environnement et à la société. Ainsi, c’est en créant que l’entrepreneur façonne le futur. L’entreprenariat vous donne la possibilité aujourd’hui de créer le futur par vos désirs.

Comment réussir

Soyez assuré qu’entreprendre n’est pas facile et que pour parvenir au succès il faut être déterminé, bien préparé et croire en votre idée. Pour y parvenir, vous devez créer une équipe gagnante, voir grand et agir par étape. L’idée est de trouver ce petit groupe de personnes qui croit en vous. Une fois que vous serez établi dans votre niche, vous pourrez alors élargir votre horizon et viser une audience plus large.

L’étude du projet

L’étude du projet consiste à analyser la viabilité et les implications économiques et organisationnelles du projet. Mener une étude de projet demande de la rigueur et de la méthode. Toutefois, c’est un excellent point de départ pour élaborer son business plan. Il est donc nécessaire d’aborder le projet sous toutes ses coutures afin de valider l’idée et d’évaluer sa faisabilité : technologique, commerciale, économique, juridique et organisationnelle.

Le montage du projet

Le montage du projet consiste à identifier les opportunités, valider la bonne idée, passer à l’action et mettre en œuvre son projet d’entreprenariat. Il se traduit aussi par la succession de plusieurs démarches et étapes indispensables :

  • La validation du projet
  • Le business plan
  • Montage financier
  • Choix des options de création et immatriculation de l’entreprise.
  • Se lancer et recommencer

Les démarches

La création d’une entreprise implique certaines démarches et formalités, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle ou d’une société. La plupart du temps les formalités de création sont plus simple qu’on ne le croit. Ci-après les différentes démarches :

  • Choisir le statut juridique de l’entreprise
  • Rédiger les statuts de la société
  • Déposer les fonds et évaluer les apports en nature du capital social
  • Publier une annonce légale de constitution de la société
  • Transmettre le dossier de création de l’entreprise au CFE (Centre de Formalité des Entreprises)
  • Infographie de synthèse.

 Le lancement 

La vocation première d’une entreprise est de générer du profit. Alors il faudra s’assurer que toutes les dispositions sont prises.

3. La connaissance du marché et de ses concurrents

L’analyse du marché est souvent le préalable à toute démarche commerciale. Elle doit permettre de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont mes clients potentiels ?
  • Quels sont mes concurrents ?
  • Comment distribuer tels produits ou tels services, où, quand, à quel prix ?
  • Quelles sont les évolutions prévisibles de la demande ?

L’analyse du marché

Pour cela, il faut :

  • S’entourer de professionnels du conseil
  • Utiliser les sources d’information disponibles
  • Acheter la bonne information
  • Anticiper les tendances pour s’adapter en temps utile
  • Suivre attentivement les évolutions du marché.

La concurrence

Vous devez :

  • Mettre en place une veille commerciale,
  • Être attentif à tout l’environnement de l’entreprise
  • Vous adapter en permanence aux besoins des clients
  • Anticiper pour rester compétitif.

L’évaluation de la rentabilité

Pour cela, il est nécessaire de :

  • Définir les charges (achats, loyer, frais de personnel, impôts, taxes, etc.)
  • Estimer le chiffre d’affaire prévisionnel
  • Évaluer le poids des cotisations sociales de l’exploitant
  • Élaborer son compte de résultat prévisionnel
  • Calculer les prix de revient et les prix de ventes.

4. Trouver le financement

La réalisation d’un projet de création ou de reprise d’entreprise a toujours un coût. Aussi, il est nécessaire de l’évaluer au plus juste.

Le modèle d’entreprise

Le modèle d’entreprise est un document de référence qui présente la manière dont une entreprise entend fonder et garantir sa rentabilité. Il est aussi révélateur de la capacité de l’équipe dirigeante de l’entreprise à définir des objectifs et à produire des résultats.

Financer son entreprise

Vous pouvez trouver une aide à la recherche de financements auprès des organismes financiers mais aussi des associations de prêts d’honneur. Il existe également des aides à la création liées à votre statut et projet.

Entreprenariat : 7 erreurs fatales à éviter

7 erreurs fatales à éviter dans l'entrepreneuriat

7 erreurs fatales à éviter dans l’entrepreneuriat

L’entreprenariat est une aventure que vous devez entamer en pleine connaissance de cause. Aussi, avant de vous lancer, il est essentiel de réaliser différentes analyses. Cela peut se faire par des observations et études afin d’optimiser les chances de succès de l’entreprise. Pour ce faire, il y a des erreurs que vous devez éviter de faire en tant qu’entrepreneur. Voici justement 7 erreurs à éviter :

Erreur n° 1 : Sous-estimer les besoins financiers

La plupart des entrepreneurs pensent que les seuls investissements nécessaires concernent l’équipement. Pourtant, ce n’est pas le cas car ils sous-estiment le besoin en fonds de roulement. En effet, il faut pouvoir financer les loyers, les salaires, les frais de déplacement et la communication. En outre, il vous faut également considérer tous ces frais qui ne sont pas des investissements à proprement parler. Cependant, ils creusent la trésorerie si vous n’avez pas prévu large pour les premiers mois.

Erreur n° 2 : Négliger ses relations avec le banquier

Il faut traiter le banquier comme un partenaire stratégique, indispensable au financement des projets de l’entreprise. Pour ce faire, vous devez instaurer une relation de confiance durable. En effet, il est indispensable de savoir lui communiquer votre enthousiasme pour qu’il adhère à votre projet. Vous avez besoin qu’il réponde toujours présent. Aussi, il faut consolider les relations avec la banque après le démarrage de l’entreprise.

Erreur n° 3 : Sous-estimer le temps nécessaire pour faire du chiffre d’affaire

Pour que le chiffre d’affaire décolle, il faudra du temps. Les entrepreneurs sous évaluent souvent le temps nécessaire pour communiquer, se faire connaître, présenter ses produits et services. Par ailleurs, une fois que le client a passé sa commande, vous devez encore prévoir le temps de livraison et le délai avant d’être payé. La mauvaise évaluation de ce temps de latence est la source de nombreuses crises financières.

Erreur n° 4 : Embaucher un commercial sans le manager

Une des erreurs que commettent la plupart des entrepreneurs est celle de déléguer l’aspect commercial à une tierce personne sans effectuer de suivi. Ainsi, ils pourraient se consacrer au côté technique (conception, fabrication ?). Cela peut en effet s’avérer bien dangereux. En effet un commercial livré à lui-même ne vend pas grand-chose. Aussi, non seulement le chiffre d’affaire n’augmentera pas, mais il faudra également payer un salaire. La solution à ce problème pourrait consister en la responsabilisation de l’agent commercial et à son mode de rémunération (payé en grande partie à la commission).

Erreur n° 5 : Faire une étude de marché sans se baser sur le terrain

Il n’est pas nécessaire de connaître les chiffres de son marché à l’international car cela n’est pas d’un grand secours au démarrage. Pour réaliser votre étude de marché, il est préférable de vous appuyer sur les échanges directs avec des clients potentiels. Cela, afin de déceler leurs véritables attentes et de recueillir leurs suggestions.

Erreur n° 6 : Créer uniquement pour sortir du chômage

En fait, si assurer votre propre emploi est l’unique motivation à la création de votre entreprise, votre projet n’a pas de base solide. La fibre de l’entreprenariat est indispensable pour réussi car il faut aimer prendre des risques et avoir le goût de l’aventure pour résister aux difficultés. Aventure et sécurité resteront toujours incompatibles. Aussi, vous devez toujours garder à l’esprit que vous risquez votre argent, votre vie familiale, votre santé et votre patrimoine.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

Erreur n° 7 : Vouloir vendre moins cher

Les tarifs bas ne font pas forcément vendre davantage. Bien au contraire, ils dévalorisent le produit. Face à un prix défiant toute concurrence, l’acheteur est peut être suspicieux. De plus, il faut toujours garder à l’esprit que le but d’une entreprise est de réaliser une marge de bénéfice optimale. L’argent apporté par le client est bien meilleur que celui du banquier ou d’autres investisseurs : c’est cela qui garantit la pérennité de l’entreprise.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Comment quitter son travail.