Bon entrepreneur : 10 qualités indispensables à avoir

Comment devenir un bon entrepreneur

L’entrepreneuriat a été défini pour la première fois par le professeur Howard Stevenson à Harvard. Il affirme: « L’entrepreneuriat est la poursuite d’une opportunité au-delà des ressources que vous contrôlez. La poursuite implique une certaine détermination et concentration dans l’effort ».  Un bon entrepreneur est avant tout, une personne de vision animée par un but dont la réalisation nécessite de mobiliser des ressources dont il ne dispose pas toujours dans l’immédiat. Dans cet article, nous allons aborder 7 qualités pour devenir un bon entrepreneur.

10 qualités d’un bon entrepreneur

Être entrepreneur ne s’improvise pas. Certains aspirants entrepreneurs ont dû abandonner leur rêve de réussite par manque de préparation et de vision à long terme. D’autres se sont retrouvés en situation de faillite pour avoir effectué des mauvais choix. Cela va de la mauvaise gestion de la trésorerie à des croyances limitantes. Alors qu’est-ce qu’un bon entrepreneur ? Est-ce uniquement celui qui réalise un bon chiffre d’affaire, truste les plateaux télé, anime des conférences ? Quelles sont les qualités pour devenir un bon entrepreneur ?

Un bon entrepreneur est celui qui identifie dans son environnement des opportunités, dans l’objectif de créer de la valeur pour gagner de l’argent. Mais au-delà de cette définition, voici les caractéristiques les plus communes aux entrepreneurs à succès.

1- Qualités d’un bon entrepreneur : Le courage

Qualités d'un bon entrepreneur - Le courage

Qualités d’un bon entrepreneur – Le courage

Aucune grande récompense ne s’obtient sans risque. Pour réussir, vous devez faire de preuve de courage mais pas d’inconscience. Le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité dont vous faites preuve en la surmontant. Les entrepreneurs qui réussissent prennent des risques calculés, motivés par le désir de voir leur entreprise réussir. Ne prenez donc jamais de décisions inconsidérées mais vérifiez toujours la pertinence des informations qui la justifient.

 

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

2- Devenir son propre patron : La détermination

Qualités d'un bon entrepreneur - La détermination

Qualités d’un bon entrepreneur – La détermination

C’est peut être l’une des qualités les plus difficiles à développer pour l’aspirant entrepreneur. Démarrer une entreprise exige beaucoup de travail et peut s’avérer épuisant pour un débutant. Les entrepreneurs qui débordent d’énergie et font preuve de détermination ont plusieurs comportements en commun:

  • Ils ont tendance à être joyeux et positifs,
  • Ils voient une opportunité à saisir ou un défi à relever là où d’autres verraient d’obstacles ou de difficultés.

Ainsi, trouvez en vous l’optimisme nécessaire et la force mentale suffisante pour réaliser votre projet d’entreprise. Cette détermination ou énergie donnera rapidement de l’élan à votre entreprise. Seule la passion permet aux bons entrepreneurs de réussir cette traversée du désert nécessitant un investissement important en terme d’énergie, de temps et d’argent. Les entrepreneurs authentiques ont conscience de leur comportement et font preuve de constance dans la réalisation de leurs objectifs. Il y a peu de différence entre ce qui se passe dans leur esprit et ce que leur entourage voit et entend d’eux.

3- Se mettre à son compte : La passion

Qualités d'un bon entrepreneur - La passion

Qualités d’un bon entrepreneur – La passion

En démarrant votre projet d’entreprise, ne mettez pas de suite l’aspect financier en premier plan. Une erreur courante chez l’entrepreneur débutant consiste à vouloir devenir riche du jour au lendemain. Il est indispensable de garder à l’esprit que l’entrepreneuriat est avant tout, une aventure humaine et de croissance personnelle. Les bons entrepreneurs sont motivés par la valeur qu’ils apportent au monde, l’impact concret qu’ils ont sur la vie de leurs concitoyens et bien entendu par l’argent gagné en retour.

N’hésitez pas à lire la biographie des dirigeants d’entreprise, ou celle de jeunes entrepreneurs à succès qui vous inspirent. Le but ultime du bon entrepreneur est d’améliorer le monde. C’est cette passion qui lui permet de surmonter la traversée du désert. Cette période où l’investissement en temps, énergie et heure dépasse largement les résultats obtenus. C’est au bout de cette période où beaucoup d’aspirants entrepreneurs abandonnent leurs projets, que vous générerez vos premiers revenus importants.

4- Se mettre à son compte :  Savoir écouter les conseils

Qualités d'un bon entrepreneur - Savoir écouter les conseils

Qualités d’un bon entrepreneur – Savoir écouter les conseils

Le bon entrepreneur qui performe et réalise des résultats extraordinaires n’est pas introvertie. Il fait appel aux autres, reçoit et met en application les conseils de ceux qui ont déjà réalisé ses objectifs.

La confiance en soi n’exclut donc pas l’aptitude à demander des informations et des conseils notamment auprès des:

  • Banques pour un investissement immobilier par exemple,
  • Conseillers financiers pour un placement en bourse,
  • Conseillers fiscaux et juridiques pour optimiser la fiscalité de son entreprise,
  • Consommateurs pour améliorer la qualité de ses produits et services
  • Cabinets de conseil en gestion pour un management plus efficace de ses ressources.

Etre apte à écouter les conseils des autres est une caractéristique fondamentale d’un bon entrepreneur.

5- Créer un Business : Se fixer ses propres critères de réussite 

Qualités d'un bon entrepreneur - Se fixer ses propres critères de réussite

Qualités d’un bon entrepreneur – Se fixer ses propres critères de réussite

Se fixer des niveaux de performance et œuvrer à leur réalisation est une autre caractéristique du bon entrepreneur qui réussit. Il peut s’agir du chiffre d’affaire, de la production de produits ou de services de qualité, d’amélioration des conditions de travail ou des méthodes de production, de la hausse des ventes ou des bénéfices. La plupart des entrepreneurs cherchent par ce moyen à améliorer d’année en année leurs performances. Un bon entrepreneur se distingue par sa capacité à suivre des critères de réussite en alignement avec ses valeurs et non celles imposées par la société. Ce faisant, le bon entrepreneur produit davantage qu’il ne consomme tandis que la masse consomme énormément et ne produit quasiment rien du tout.

6- Monter son business : S’appuyer sur ses points forts

Qualités d'un bon entrepreneur - S’appuyer sur ses points forts

Qualités d’un bon entrepreneur – S’appuyer sur ses points forts

Les entrepreneurs qui réussissent se concentrent davantage à développer leur force qu’ils ne le font pour combler leurs points faibles. C’est en cela que réside la magie de la délégation.

Pendant la première guerre mondiale, Henry Ford fut traité de “pacifiste ignorant” par un journal de Chicago qu’il attaqua en diffamation.Lorsque l’affaire passa en jugement, les avocats du journal essayèrent de prouver qu’il était un esprit inculte ; aussi, pour le mettre en difficulté, ils lui posèrent de nombreuses questions sur des sujets variés et inattendus, telles que : “Qui était Benedict Arnold ?” ou “Combien de soldats les Anglais envoyèrent-ils en Amérique pour mater la rébellion de 1776 ?” C’est alors que Ford répliqua : “Je ne connais pas le nombre des soldats anglais qui vinrent en corps expéditionnaire, mais j’ai entendu dire qu’ils étaient plus nombreux que ceux qui retournèrent chez eux.”

Finalement, excédé par ces questions, il lança à la partie adverse : “Permettez-moi de vous rappeler que j’ai dans mon bureau une rangée de boutons électriques. Il me suffit d’appuyer sur l’un d’eux pour appeler un homme capable de répondre à n’importe quelle question relative à l’affaire dont je m’occupe personnellement et à laquelle je consacre tous mes efforts. Maintenant, voulez-vous être assez aimable pour m’expliquer pourquoi, dans le seul but de répondre à vos questions, je devrais avoir la cervelle farcie de culture générale alors que je suis entouré de collaborateurs qui suppléent à toute lacune ou défaillance de ma part ?”

La logique de cette riposte désarçonna l’avocat et le public dans la salle. Tout le monde reconnut que le propos de Ford était celui d’un homme INSTRUIT. L’homme qui sait où trouver les connaissances dont il a besoin et comment les utiliser selon des plans d’action, celui-là est un homme instruit.

7 – Entrepreneuriat : L’authenticité

Qualités d'un bon entrepreneur - L’authenticité

Qualités d’un bon entrepreneur – L’authenticité

Dans ce monde de grande consommation où nous vivons, la priorité est souvent donnée à la quantité au détriment de la qualité. Il est difficile pour les consommateurs, les partenaires voire même des investisseurs de trouver des personnes véritablement authentiques. Pensez-y, l’authenticité est une valeur recherchée dans un environnement rempli d’artifice et de faux semblant.

8 – Travailler à son compte : L’humilité 

Qualités d'un bon entrepreneur - L’humilité 

Qualités d’un bon entrepreneur – L’humilité

Un bon entrepreneur (dirigeant d’entreprise) a assez d’intelligence émotionnelle pour comprendre ses clients par l’empathie. Pour faire de bonnes affaires à l’ère de la mondialisation, il faut travailler en partenariat et en collaboration, en l’occurrence dans la phase de développement de l’entreprise. Ne sous-estimez  point la qualité qu’est l’humilité. Une étude de Catalyst a démontré qu’être humble était essentiel pour créer un environnement favorisant l’intégration. Et une autre a révélé que l’humilité est un avantage concurrentiel. La confiance en soi est importante mais pas au détriment de l’humilité.

Lorsqu’on a la chance exceptionnelle de travailler en étroite collaboration avec un bon entrepreneur, on s’aperçoit très rapidement de ses qualités. Les caractéristiques décrites ci-dessus ne sont pas le résultat systématique d’une formation MBA (Master of Business Administration), ou d’une école de commerce. Sur la base de l’expérience de ceux qui réussissent, le succès exige aussi de la détermination, une bonne éthique de travail, un sens de responsabilité, de la fiabilité, le soutien de la famille et une contribution de sa communauté. Tout cela implique un dévouement personnel.

Entreprendre c’est améliorer le monde. Le bon entrepreneur n’attend pas de la reconnaissance sociale pour contribuer au bien-être de ses semblables. Il en fait sa mission et y consacre ses ressources personnelles. Il est capital que vous compreniez le rôle qu’un bon entrepreneur joue et que vous jouerez dans l’économie aux échelles locale, régionale, nationale et internationale.

9- Travailler chez soi : La persévérance

Qualités d'un bon entrepreneur - La persévérance

Qualités d’un bon entrepreneur – La persévérance

Un bon entrepreneur sait surmonter les obstacles car toute activité entrepreneuriale peut générer des déceptions et des échecs. Cela peut également donner lieu à des réussites fulgurantes. Surmonter les échecs signifie qu’on est à même de les reconnaître, d’en tirer des leçons et de trouver de nouvelles opportunités. Sans cette aptitude, les premiers échecs vous inciteront à abandonner toute tentative de travailler à votre compte.

10 – Comment devenir entrepreneur : Etre attentif au feedback

 

Qualités d’un bon entrepreneur – Etre attentif au feedback

Un bon entrepreneur est soucieux de savoir dans quelle mesure ce qu’il fait impacte positivement son audience (ou ses clients). Il se doit de garder un historique des performances réalisées et les retour de clients en vue de s’y référer. Apprendre à obtenir des autres, des feedback est aussi une des caractéristiques intéressantes des entrepreneurs à succès.

Les erreurs à éviter pour devenir un bon entrepreneur

A- Devenir un entrepreneur: Mauvaise association (Erreur 1)

Nombreuses sont les entreprises qui font faillite à cause d’une mauvaise association. Les problèmes entre associés peuvent sembler simple à éviter car l’on choisit son associé. C’est à priori quelqu’un en qui on a confiance et qu’on respecte. Toutefois, les divers cas de conflits entre associés invitent à la prudence et à bien encadrer les rapports qui vous lient. N’oubliez pas de définir, et ceci le plus tôt possible certains paramètres comme:

  • Répartition des parts,
  • Rôles et attributions,
  • Décès ou maladie d’un des associés,
  • Horaires de travail,
  • Objectifs à long terme.

B- Devenir un entrepreneur : Méconnaissance de soi-même (Erreur 2)

Devenir un bon entrepreneur: Méconnaissance de soi-même

Devenir un bon entrepreneur: Méconnaissance de soi-même

Cela peut paraître banal mais très important. Une étape cruciale dans une aventure entrepreneuriale est le bilan personnel. Il paraît souvent évident au vu des parcours professionnels des fondateurs. Ce ne sont pourtant pas les seuls paramètres à prendre en compte. L’envie d’évoluer dans une fonction donnée et les motivations à entreprendre diffèrent d’un entrepreneur à un autre. Faites un bilan personnel afin de déterminer si, entreprendre vous correspond vraiment.

C- Entrepreneur : Rester dans sa zone de confort (Erreur 3)

Devenir un bon entrepreneur - Rester dans sa zone de confort

Devenir un bon entrepreneur – Rester dans sa zone de confort

Un bon entrepreneur sort fréquemment de sa zone de confort pour développer son entreprise. Ce faisant, il acquiert de nouvelles capacités qui lui seront utiles pour des réalisations futures. L’entrepreneur à succès peut également se complaire dans un certain confort qui l’empêche de croître. De ce fait, il ne forme plus, n’investit plus dans son activité et stagne. Pendant ce temps, son secteur d’activité évolue et la concurrence lui arrache des parts de marché.

D- Entreprendre : Oublier la concurrence  (Erreur 4)

Les entrepreneurs évoluent dans un système économique où chacun dispose de la liberté d’exercer une activité, de produire et de vendre aux conditions qu’il souhaite et où l’Etat n’intervient que pour garantir le libre jeu des règles de l’économie. Tous les bons entrepreneurs ont des concurrents. La concurrence existe quel que soit le degré  d’innovation de votre produit. Pour identifier cette concurrence, pensez simplement à tous les produits qui pourraient substituer le vôtre ou les services pouvant répondre au même besoin. Ainsi, vous trouverez tous vos concurrents indirects. Toutefois, la ressource est abondante pour tout le monde et les concurrents sont des partenaires potentiels.

E- Etre entrepreneur : Mauvaise communication autour de votre produit (Erreur 5)

Devenir un bon entrepreneur - Mauvaise communication autour de votre produit 

Devenir un bon entrepreneur – Mauvaise communication autour de votre produit

Avoir le bon produit ne suffit pas pour qu’il se vende seul. Pour vendre votre produit, sachez déjà comment le présenter pour qu’il soit efficace et compréhensible aux yeux des clients. Les nombreuses solutions qui sont arrivées avec le « cloud » et dont personne ne comprenait rien en sont un exemple. Apprenez donc à faire la présentation de votre produit en une minute pour montrer en quoi il répond à un besoin. Si votre auditoire ne comprend pas, simplifiez votre discours jusqu’à ce qu’il soit compréhensible par une personne qui ne connaît rien du secteur.  Cette personne aura pour rôle de jouer le «candide».

F- Devenir un bon entrepreneur : Oublier les changements du marché (Erreur 6)

Une fois installé sur le marché, et que votre produit se vend bien, il est facile de tomber dans une routine où le produit ne se renouvelle plus. Pour rester compétitif dans sur marché, n’hésitez pas à remettre en question votre chaîne de fabrication ou votre parcours de vente . Ainsi, vous satisferez au mieux les attentes de vos clients en leur proposerez des améliorations. Un produit fréquemment amélioré est non duplicable par les nouveaux entrants sur le marché dont les solutions peuvent s’avérer obsolètes avant même d’être lancées.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

Ils ont réussi sans diplôme

Devenir un bon entrepreneur - Réussir sans diplôme

Devenir un bon entrepreneur – Réussir sans diplôme

Ils sont nombreux à réussir dans le monde de l’entrepreneuriat sans avoir fait d’études supérieures. Leurs qualités, ils sont entreprenants, plutôt accros au boulot et n’hésitent pas à prendre de risques. Et cela ne s’apprend pas dans les manuels scolaires. On les appelle « autodidactes ». Un nom qui sonne désagréablement à leurs oreilles. Ils sont cadres, dirigeants ou chefs d’entreprise. Leurs CV sont vierges de tout diplôme de l’enseignement supérieur et pourtant à force d’opiniâtreté et d’audace ils ont réussi à faire ce qu’ils aimaient. Et c’est une fierté.

En somme, les caractéristiques qui définissent un bon entrepreneur sont multiples. Et celles qui ont été énumérées dans cet article n’en sont que des exemples parmi tant d’autres. En réalité, on ne peut que se faire une idée des attitudes à adopter pour devenir un bon entrepreneur. C’est la pratique qui fait le bon entrepreneur.

Pour aller plus loin, découvrez la vidéo: Comment devenir un entrepreneur à succès