Auto entrepreneur : comment monter son business

Monter son entreprise

Auto entrepreneur est le statut que visent de nombreuses personnes. Il concerne notamment les personnes désirant créer une entreprise à petite échelle. Ce type de statut est accessible à tous: étudiants, demandeurs d’emploi, salariés… Découvrez comment vous lancer dans l’auto entrepreneuriat, et quelles sont les démarches à suivre?

Le statut auto entrepreneur : définition 

Auto entrepreneur est le statut d’une personne qui exerce une activité sous la forme d’une entreprise individuelle. Il bénéficie d’un statut juridique allégé et fiscalement avantageux, selon la législation française. C’est donc le moyen idéal d’explorer, de tester un projet ou d’exercer une activité secondaire.

Auto-entrepreneur

Auto entrepreneur

Comment devenir auto entrepreneur

A. Devenir auto entrepreneur : Comment se déclarer ? 

Avant tout propos, il est à noter que le statut d’auto entrepreneur ne s’applique pas aux entreprises ayant un chiffre d’affaire annuel qui dépasse le seuil du régime fiscal de la micro-entreprise. Ce seuil est fonction du secteur d’activité où l’on désire se lancer. Les deux domaines d’activités sont les activités commerciales (achat/vente, équipements d’hébergements, restauration) et les prestations de services ainsi que les professions libérales (qui dépendent des BIC, BNC).

Une simple déclaration suffit pour devenir auto entrepreneur. Remplissez les formulaires PO et AE. Par contre, pour certains métiers comme celui d’électricien, il faut justifier d’un niveau de qualification acceptable. La dite déclaration sera transmise par internet au Centre de Formalités des Entreprises. Selon le domaine d’activité, il sera acheminé vers la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour les activités commerciales; la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA) pour l’artisanat; l’ URSSAF pour les activités libérales et au tribunal de commerce pour un agent commercial dans l’immobilier.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

Devenir auto entrepreneur : Avantages

Devenir auto-entrepreneur

Devenir auto entrepreneur

Passer au statut auto entrepreneur vous donne droit à de nombreux avantages. En effet, en tant qu’auto entrepreneur, vous êtes exonéré de plusieurs charges, comme la fameuse cotisation foncière des entreprises (CFE). Et cela lors de votre première année d’activité. De plus, les démarches administratives de déclaration de votre micro entreprise sont très simplifiées. Elle demande moins d’énergie que les formalités d’entreprises telles que les SA, Sarl…

La comptabilité du régime d’auto entrepreneur est de même plus légère. Vous n’êtes pas obligé de publier vos comptes et vous êtes affranchi de le TVA. C’est à dire que la valeur d’un produit hors taxes est la même que la valeur TTC.

En outre, il est à noter que vous n’avez pas à effectuer un apport de capital lors de la création de votre entreprise. Pourtant cet apport en capital est exigé pour la majorité des entreprises qui ont d’autres formes juridiques. Lorsque vous déclarez votre entreprise, vous bénéficiez de l’aide à la création d’entreprise (ACCRE). L’ACCRE vous accompagne et facilite le démarrage de votre entreprise. Une aide qui réduit vos charges sociales. Le paiement de l’impôt sur le revenu est simplifié.

Statut d’auto entrepreneur : les défis

L’inconvénient de ce statut est que vous êtes obligé de ralentir vos activités, afin de ne pas dépasser le seuil du régime fiscal de la micro entreprise. Vous basculerez alors dans le régime de l’entreprise individuelle. Le dossier auto entrepreneur ne tient pas compte du statut de la vieillesse. A moins qu’il ne soit pas retenu à la sécurité sociale pour les indépendants, et à la caisse interprofessionnelle de la prévoyance et à l’assurance vieillesse (Cipav), ou bien à la cotisation foncière, ou encore à l’assurance professionnelle comme les autres entreprises.

L’auto entrepreneur se retrouve alors totalement responsable des actes accomplis sur le plan professionnel. Pourtant les problèmes liés à sa charge peuvent survenir à tout moment. Il doit donc souscrire en indépendant à une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Les plateformes de mise en relation entre auto entrepreneur

Plateformes de mise en relation pour auto-entrepreneur

Plateformes de mise en relation pour auto entrepreneur

La Fédération Nationale Auto entrepreneur Micro-entrepreneur (FEDae) révèle que 34% des auto entrepreneurs font appel à des plateformes numériques de services pour trouver des missions (selon une Enquête nationale réalisée en 2016). Les auto entrepreneurs ont de plus en plus recours à des plateformes numériques pour augmenter leur chiffre d’affaires.

Il existe de nombreux moyens numériques autour de la mise en relation de deux personnes. Et cela, que ce soit entre particuliers ou entre professionnels. Ces moyens constituent ainsi un avantage majeur pour les auto entrepreneurs. Ils peuvent ainsi trouver de nouveaux clients et faire grimper leur chiffre d’affaire. Le principe est simple, des utilisateurs postent des besoins et les prestataires y répondent. La démarche peut être gratuite ou payante, sur abonnement ou à la mission, ou bien sur la mission réalisée. Des centaines de plateformes de mise en relation sont disponibles sur le web. Au nombre de celles-ci, on peut citer:

1. Freelancerpublic

FreelanceRepublik est une place de marché à double entrée qui met en relation les freelances de la Tech & du Digital avec des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activités.

2. Le club des Extras

Le club des extras permet aux hôtels restaurants de commander un extra en accueil, salle, cuisine et chambre. Inscription gratuite, sans abonnement et sans engagement.

3. Brush’n barber

BRUSH’N BARBER est un site internet et une application de mise en relation entre coiffeurs à domicile déclarés et particuliers (H/F).

Présente sur le marché depuis fin 2016, la solution a été conçue pour organiser la rencontre entre la population urbaine pressée et connectée et les coiffeurs

4. Hopwork

Hopwork est le réseau des communautés de freelances. Plus de 25 000 entreprises sont à la recherche de freelances sur Hopwork. C’est le client qui vient quasiment à vous.

5. Sefaireaider.com

SeFaireAider.com est un site qui encourage l’emploi direct sans intermédiaire dans tous les métiers des services aux particuliers. Plus de 300 métiers dans 15 univers : des plus traditionnels comme la garde d’enfants ou l’aide aux personnes âgées, aux plus originaux comme coach de développement personnel

6. MyGooder

L’activité de MyGooder consiste à mettre en relation des professionnels indépendants de l’aide à domicile avec des clients particuliers via l’intermédiaire d’une plateforme web. MyGooder est l’équivalent d’une agence « full web » de Services à la Personne

7. Happysitters

Happysitters est la première plateforme dédiée à la mise en relation entre les parents et les baby-sitters auto entrepreneurs pour les gardes d’enfants après l’école.

8. Jemepropose

Jemepropose.com une plateforme de mise en relation entre particuliers et/ou professionnels dans l’univers du jobbing, des services et emplois de proximité.

Jemepropose.com compte plus de 600.000 membres et 150.000 annonces.

8. Cread.fr

Bienvenue dans la 1 ère communauté de créatifs professionnels freelances. Elle offre l’opportunité à des passionnés de graphisme de diversifier leurs missions.

9. JobyPepper

JobyPepper est une plateforme qui permet aux entreprises d’externaliser leurs tâches simples et de quelques heures à des étudiants free- lances. Une solution sans engagement et sans démarche administrative. Finies les petites tâches du quotidien qui prennent du temps.

10. BeeBoss

BeeBoss est une plateforme de Services à la demande dédiée aux entreprises. La plateforme organise la mise en relation entre un pool de Talents qualifiés et des entreprises souhaitant proposer des services à leurs clients finaux.

Liste des métiers auto entrepreneur

De nombreux métiers sont accessibles au statut auto entrepreneur à quelques exceptions près. Une liste non exhaustive des métiers les plus sollicités et exercés par des auto entrepreneurs:

  • Graphistes et designers
  • Développeurs
  • Fonction supports (administration, comptabilité, finance, marketing…)
  • Rédacteurs et traducteurs
  • Spécialistes en marketing
  • Réalisateurs et monteurs
  • Spécialistes du son
  • Designers produit et packaging
  • Data scientists
  • Consultants commerciaux et marketing
  • Spécialistes nouvelles technologies
  • Profils créatifs au sens large
  • Informatique
  • Consulting
  • Marketing digital
  • Consultants en communication
  • Administrateurs systèmes
  • Réalisateurs
  • Chefs de projet
  • Expert du son
  • Programmeur
  • Organisateur de voyage
  • Community manager
  • Les métiers du conseil qui peuvent s’effectuer par téléphone : astrologue, coach, numérologue, juriste, psychologue, etc.
  • Coach de yoga
  • Artiste-créateur
  • Assistance administrative
  • Mandataire automobile
  • Coach sportif ou coach de vie
  • Jardinier
  • Professeur à domicile (soutien scolaire)
  • Agriculteur
  • Pompes funèbres
  • Musicothérapeute
  • Ecrivain
  • Apporteur d’affaires
  • Pet-sitter (garde d’animaux à domicile)

Projet d’auto entreprise : Comment monter son Business

A. Etude de marché

Lorsque vous démarrez votre projet d’auto entreprise avec l’ambition de générer suffisamment de revenus pour en vivre, vous devrez choisir un segment de marché rentable (santé et bien être, développement personnel, relations interpersonnelles, Business et Entrepreneuriat, Spiritualité et ésotérisme). Des millions de personnes s’intéressent au quotidien à l’une de ces thématiques, y ont déjà leurs habitudes de consommation. Les besoins des consommateurs sont connus et les pistes d’amélioration des services existants sont facilement identifiables.

B. Réseautage et partenariat Stratégique

Partenariat stratégique - Auto entrepreneur

Partenariat stratégique – Auto entrepreneur

En devenant auto entrepreneur, pensez à contacter votre réseau (connaissances, famille, anciens clients, partenaires d’affaire, ancien employeur éventuellement). Ce sont autant de potentiels clients susceptibles de vous confier la réalisation de prestations. Participez également aux événements de networking près de chez vous.  C’est en allant à la rencontre des autres que vous pourrez répondre à leurs besoins.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

Auto entrepreneur : Comment gérer son argent

Gérer son argent quand on est auto entrepreneur

Gérer son argent quand on est auto entrepreneur

I. Ouvrir plusieurs comptes bancaires

L’avantage du statut auto entrepreneur est que votre comptabilité est réduite au minimum. Cependant, il ne faut pas mélanger le privé et le professionnel. Ouvrez donc un compte bancaire pour votre activité professionnelle qui est indépendante de votre compte personnel. Ce compte professionnel servira à recevoir vos entrées d’argent et vous y puiserez également le nécessaire pour couvrir les différentes charges et taxes. Chacun des comptes bancaires doit fonctionner séparément. La tenue de votre comptabilité en sera grandement facilitée.

Il est à noter que le statut auto entrepreneur ne vous oblige pas toujours à créer un compte professionnel payant. Il vous revient donc de négocier avec votre conseiller à la clientèle de la banque pour ouvrir un compte gratuit sur lequel figurent à la fois votre nom, prénom et un nom commercial pour votre auto entreprise. La mention du nom commercial vous permettra d’encaisser des chèques au nom de votre auto entreprise.

II. Gérer la comptabilité de son auto entreprise

Bien que les auto entrepreneurs ne soient pas dans l’obligation de tenir une comptabilité complète ni établir de bilan de fin d’année, ils doivent cependant tenir à jour deux registres:

a. Le livre des recettes

Ce livre doit mentionner le montant et l’origine des recettes encaissées de manière chronologique. Doivent également y être indiquées les références des pièces justificatives (factures, etc.).

b. Un registre des achats

Lorsque l’activité relève du négoce, l’auto entrepreneur doit tenir un registre récapitulant par année le détail de ses achats en précisant le mode de règlement et les références des pièces justificatives (factures, etc.).

En tant que professionnel, l’auto entrepreneur doit remettre à ses clients une facture en bonne et due forme et ainsi respecter les nombreuses mentions obligatoires. Ses factures doivent notamment comporter la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI » s’il bénéficie de la franchise en base et le numéro SIREN qu’il a obtenu lors de son immatriculation.

Payer moins d’impôts : Le régime fiscal de l’auto entrepreneur

L’auto entrepreneur bénéficie du régime micro social simplifié. C’est la même couverture sociale que les indépendants.

Ce régime permet un règlement simplifié des cotisations et contributions sociales effectué en un paiement mensuel ou trimestriel dont le montant est calculé en appliquant un taux au chiffre d’affaires réalisé.

L’auto entrepreneur s’acquitte de ses charges sociales uniquement sur ce qu’il encaisse. S’il n’encaisse rien, il ne déclare et ne paie rien. En effet, le forfait social comprend les cotisations :

  • d’assurance maladie-maternité,
  • supplémentaire d’indemnité journalière,
  • CSG/CRDS
  • d’allocations familiales,
  • de retraite de base,
  • au titre de la retraite complémentaire obligatoire,
  • au régime d’invalidité et de décès
  • CSG/CRDS
  • Impôt sur le revenu
  • Les auto entrepreneurs sont soumis au régime fiscal de la micro-entreprise.

Déclaration revenus auto entrepreneur

L’auto entrepreneur peut opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Dans le cas contraire, l’auto entrepreneur doit déclarer ses bénéfices dans le cadre de sa déclaration d’impôt sur le revenu et être imposé dessus.

Enfin, pour aller plus loin, découvrez dans cette vidéo: « Comment devenir un entrepreneur à succès »