Assurance habitation : Comment assurer son bien immobilier

Il est essentiel de souscrire à une assurance habitation lorsque vous êtes propriétaire ou locataire. Celle-ci vous protège en cas de désastre. Cela fait du choix d’une assurance habitation une décision importante à prendre. En effet, au moment de vous décider, plusieurs paramètres sont à prendre en considération. Il faut opter pour une assurance habitation qui correspond à vos attentes en terme de garanties. Découvrez 5 critères pour faire un choix judicieux de votre assurance habitation.

Qu’est-ce qu’une assurance habitation ?

Il est fortement conseillé de souscrire à une assurance immobilière qu’on soit propriétaire, bailleur ou locataire. Cette assurance vous couvre en cas de dommages causés à votre endroit ou à vos biens. Il s’agit d’une assurance multirisque habitation (MRH).

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

1. Assurance habitation : Définition

Assurance habitation - Définition

Assurance habitation – Définition

Également appelée assurance multirisque habitation il s’agit d’un contrat qui permet de protéger votre logement et votre mobilier en cas de sinistre. En effet, propriétaire ou locataire, vous êtes sujet à de nombreux risques. Ceux-ci peuvent prendre la forme d’une inondation, un incendie, un vol, etc.

Par ailleurs, l’assurance habitation protège aussi les habitants du logement par le biais de la responsabilité civile. Cette clause particulière est automatiquement intégrée dans les assurances multirisques habitation. Ainsi, cette garantie couvre :

  • Les personnes assurées : Le contractant ainsi que toute personne vivant au domicile (enfants majeurs célibataires et toute autre personne).
  • Les dommages liés à votre vie privé : Qu’il s’agisse de dommages corporels, matériels ou immatériels causés à des tiers par vous-même ou une autre personne couverte par l’assurance.

La plupart des contrats comprennent également la garantie d’une protection juridique et l’assistance à domicile. Par contre, en cas de détérioration volontaire, vous n’êtes plus couvert par l’assurance habitation. Ainsi, vous ne percevrez aucune indemnité. Par ailleurs, vous êtes responsable de tous les crédits que vous contractez. Vous devez donc faire un emprunt en tenant compte de votre capacité à le solder.

2. Que couvre une assurance habitation ?

L’assurance habitation couvre plusieurs dommages en fonction du contrat souscrit. Cela va des incidents minimes (bris de glaces, dégât des eaux, etc.) aux accidents majeurs (incendies, inondations, etc.). Il est important de bien lire les clauses figurant sur le contrat avant de le signer. Dans le cas où une garantie n’est pas mentionnée, vous pouvez la demander en option.

En cas de sinistre, vous devez suivre la procédure afin de bénéficier de votre dédommagement. Il peut arriver que le remboursement soit soumis à une franchise d’assurance. Dans ce cas, vous ne recevrez pas la totalité de la somme correspondant au préjudice. Ainsi, avant d’entamer les procédures, assurez-vous que le dommage soit couvert par l’assurance.

En effet, plusieurs contrats prévoient des cas d’exclusion de la garantie. Il s’agit notamment des cas suivants :

  • Négligence à prévenir les infractions : Vous devez vous assurer de garantir la sécurité de votre logement. Certains contrats d’assurance habitation exigent que vous installiez un système de sécurité. Dans ce cas, il est de votre responsabilité de veiller à son bon fonctionnement. D’autres contrats encore peuvent exiger des volets et des serrures spéciales.
  • Non sécurisation de vos objets précieux : La majorité des contrats ne prévoient pas le dédommagement en cas de vol de tels objets. Si oui, alors cette indemnisation sera plafonnée.
  • Prêtez attention aux cas suspensions de garantie : En effet, certains contrats stipulent que pour une absence prolongée, votre contrat d’assurance habitation est momentanément suspendu. Ce genre de contrat fixe généralement la durée maximale d’absence à 2 ou 3  mois. A l’issu de cette période, si un cambriolage survient, vous n’êtes pas couvert.

Pour finir, pensez à couper l’arrivée de gaz et l’électricité avant de voyager.

3. Quel prix pour une assurance habitation ?

Quel prix pour une assurance habitation

Quel prix pour une assurance habitation

Le prix d’une assurance habitation est étroitement lié à la région d’habitation. Il sera donc plus élevé en fonction de votre profil. Profitez de la concurrence actuelle sur le marché pour avoir votre assurance habitation à un meilleur prix. Pour ce faire, vous pouvez utiliser plusieurs comparateurs en ligne afin d’obtenir un devis.

L’assurance habitation en ligne vous demande généralement de renseigner plusieurs champs. Il s’agit généralement du type de bien (appartement ou maison), le nombre de pièces et la ville. Vous devez également compléter les informations concernant votre statut (locataire ou propriétaire), et vos coordonnées personnelles. A l’issue de cela, vous recevrez un devis du prix d’une assurance habitation chez l’assureur sollicité. Il existe également une assurance habitation étudiant spécifique.

Comment choisir son assurance habitation : 5 critères

5 critères pour choisir son assurance habitation

5 critères pour choisir son assurance habitation

Le choix de votre assurance habitation doit être effectué avec rigueur. Le choix doit être fait en tenant compte de vos attentes, vos besoins en termes de garanties et votre budget. Voici quelques critères pour vous guider lors de votre choix :

Critère 1 : Comparez les prix de différentes assurances habitation

L’un des premiers moyens de contracter la meilleure assurance habitation est de comparer les prix de différentes offres. Après plusieurs comparaisons, vous aurez une idée globale du fonctionnement du marché. Vous serez alors mieux à même de négocier des clauses particulières avec votre assureur. Pour cela, vous pouvez utiliser un comparatif d’assurance habitation en ligne. Vous aurez un aperçu des éléments pris en compte lors de la souscription d’une assurance. Faire un devis en ligne avec différents assureurs vous permettra de choisir l’assurance qui correspond le mieux à votre profil.

Critère 2 : Faire attention aux garanties d’assurance habitation prises en charge

Ce critère est le plus important à considérer lors du choix de votre assurance habitation. Les garanties couvertes par le contrat d’assurance sont réparties en plusieurs catégories :

  • Logement ainsi que son contenu : Vérifiez que votre assurance habitation vous couvre en cas d’incendie, inondation, vol, etc. Assurez-vous qu’en cas de sinistre, votre logement et vos biens mobiliers sont couverts.
  • Responsabilité civile : Celle-ci doit prendre en compte la construction et ses occupants (qu’il s’agisse des personnes ou des animaux de compagnie). Ainsi en cas de dommages causés par l’un d’eux, vous êtes protégé.
  • Garanties annexes ou des extensions de garanties : Vérifiez que votre assurance couvre également les dépendances (cave, garage, abri, jardin, etc.). Dans ce cas, vérifiez les limitations relatives à celles-ci.

En fait, plus votre contrat d’assurance contient des garanties, mieux vous serez couvert.

Par ailleurs, sachez qu’il existe un délai de carence. Celui-ci correspond à une période pendant laquelle votre assurance ne vous couvre pas en cas de sinistre. Cette durée est librement déterminée par l’assureur. Elle peut aller de quelques jours à plusieurs mois.

Critère 3 : Bien estimer la valeur de vos biens 

Il faut que vous estimiez de façon précise la valeur de vos biens mobiliers. Vos biens mobiliers sont formés par l’ensemble de tout ce qu’il y a dans votre logement. Cela inclut les vêtements, les meubles, les bijoux et objets de valeur, vaisselle, etc. Un justificatif d’achat ainsi que des photos vous seront demandés en cas de sinistre.

Critère 4 : Renseignez-vous sur le montant de la franchise de l’assurance habitation

La franchise correspond au montant restant dû et à la charge de l’assuré. En effet, en cas de sinistre, l’assurance peut ne pas vous dédommager entièrement. Vous devez donc calculer ce qu’il vous reviendra de payer dans ce cas. Il est possible que cette franchise corresponde à un montant fixe, ou alors à un pourcentage de l’indemnisation. Dans le cas d’un pourcentage, celui-ci peut-être assorti d’un plafond maximum.

Par ailleurs, la franchise peut-être simple ou absolue. Dans le cas d’une franchise simple, pour être indemnisé, le montant du sinistre doit être supérieur à celui de la franchise. Par contre, vous recevrez la totalité du montant du sinistre. Pour le cas d’une franchise absolue, vous serez indemnisé de la différence entre le coût du sinistre et la franchise. Dans d’autres cas encore, la franchise correspond à un montant fixe peu importe le sinistre.

Critère 5 : S’informer sur les exclusions de garanties de l’assurance habitation

Le contrat d’assurance habitation comporte des exclusions de garantie. Ces exclusions correspondent aux conditions sous lesquelles, vous n’êtes pas couvert par l’assurance habitation. Ce sont des conditions que vous devez considérer attentivement.

Il existe plusieurs types d’exclusions de garantie. Parmi celles-ci, ont peut citer :

  • Dommages causés par un incendie : Lorsque celui-ci est causé à l’extérieur de la maison. Il comprend également les cas d’incendie volontaire ou causés par un défaut d’attention de votre part.
  • Cambriolage dû à la négligence : Si le vol survient par une négligence de votre part comme l’oubli de fermer la porte à clé. Sont également inclus les vols perpétrés durant une absence prolongée conformément au délai fixé par votre assureur.
  • Dégât causés par les eaux : S’agissant des dommages causés par un manque d’entretien, de réparation, par ruissellement ou par l’humidité ambiante.
  • Responsabilité civile : Tous les dommages volontaires causés par l’assuré ne lui donnent droit à aucune indemnisation. Cela est également le cas pour les dommages résultant de l’exercice d’une profession ou causés entre les membres d’une même famille.

Cette liste n’est pas exhaustive, il vous revient de bien vous renseigner sur les détails pendant la souscription. A ce moment, vous pouvez négocier une exclusion de garantie. Dans ce cas vous aurez droit à une garantie optionnelle qui annule une exclusion de garantie. Par contre, une telle assurance habitation vous coûtera plus cher.

Comment résilier son contrat d’assurance habitation 

Comment résilier son contrat d'assurance habitation 

Comment résilier son contrat d’assurance habitation

Sous certaines conditions, il est possible de résilier son contrat d’assurance habitation. Il existe 3 raisons particulières prévues par la loi et pour lesquelles l’assuré peut résilier son contrat d’assurance.

1. Résiliation du contrat assurance à la date anniversaire

Il vous est possible de résilier votre contrat assurance habitation renouvelable de façon tacite. En effet, selon l’article L136-1, l’assureur est tenu de vous informer par écrit de la possibilité du rejet de la reconduction tacite. Il doit donc vous l’adresser au moins un mois avant la date d’échéance autorisant le rejet de la reconduction. Vous disposerez alors d’un délai de 20 jours à compter de cette date pour résilier votre contrat.

Dans le cas où l’assureur aurait omis de vous informer de cette disposition selon la loi, vous pouvez résilier gratuitement le contrat à tout moment. La résiliation est effective dès le lendemain de la date d’envoi. Les avances effectuées après la dernière date de reconduction vous seront alors reversées par l’assureur. Ce dernier dispose d’un délai de 30 jours pour vous rembourser. A défaut de cela, les sommes dues seront assujetties à un intérêt selon le taux légal.

2. Résiliation après la première échéance du contrat

Vous disposez de la liberté de résilier votre assurance habitation à tout moment sans pénalité ni justificatif après un an d’engagement. Dans le cas où vous procédez à un changement d’assureur, c’est au nouveau de se charger de résilier votre précédent contrat. Cela intervient précisément si vous êtes locataire. La demande de résiliation prend alors effet, 1 mois après la demande. Vous recevrez des avances correspondant à la période non couverte par l’assurance habitation. Le versement sera effectué dans un délai de 30 jours à compter de la date d’échéance.

Dans le cas où vous êtes propriétaire, vous devez adresser vous-même la demande de résiliation. Celle-ci sera envoyée par courrier simple ou électronique au précédent assureur.

Cliquez ICI pour recevoir 1H de formation offerte

3. Résiliation après changement de situation

L’article L113-16 du Code des assurances vous autorise de résilier votre assurance habitation lorsque surviennent certains changement. La liste des changements en question comprend : Un changement de domicile, de situation matrimoniale, de régime matrimonial, de profession, retraite professionnelle, et cessation définitive d’activité professionnelle.

Dans chacun de ces cas, l’assurance habitation peut-être résiliée par l’une des 2 parties. Cela, dans le but de garantir les risques en relation directe avec la situation antérieure qui n’apparaissent pas dans la situation nouvelle. La résiliation du contrat d’assurance ne peut être demandée que 3 mois après la date de l’évènement. Celle-ci prend effet 1 mois à compter de la notification à l’autre partie.

Cependant, en cas de vente du logement assuré, l’assurance est toujours valable sauf si l’assuré exerce son droit de résiliation. Cela est stipulé dans l’article L121-10 du code des assurances. Cette assurance continue de courir de plein droit et l’acheteur en a le profit. C’est également lui qui se chargera de répondre à toutes les obligations auxquelles le vendeur était tenu vis à vis de l’assureur.

Deux choix s’offrent alors à l’acquéreur, conserver l’assurance habitation ou la résilier. S’il fait le choix de la conserver, le contrat sera établi en son nom et adapté à sa situation propre. Les garanties seront donc modifiées. Par contre, s’il résilie le contrat, il doit adresser une lettre recommandée à l’assureur au plus tôt.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : 10 choses à savoir avant d’investir dans l’immobilier